• +33241388264
  • info@isc-formation.org

MIGRATION PMBoK V6

MIGRATION PMBoK V6

La migration du PMBoK© en V6 pour les certifications du PMI est officiellement prévue pour le 26/03/2018. L’ISC a formé des candidats à la certification PMP pour lesquels cette date de migration de leurs examens de version 5 en version 6 est avancée vers le 12/03/2018 !

admin

1 réflexion au sujet de « MIGRATION PMBoK V6 »

Françoise SALESSEPublié le  2:12 - Mar 19, 2018

Un projet, ça se gère comme ça, point final. C’est qui le chef ?
Que l’on soit chef de Projet, chef d’équipe, manager, consultant, formateur, nous avons tous, à un degré différent, certes, la même mission : accompagner nos collaborateurs vers un objectif commun. Et qui dit accompagnement, dit pédagogie.
D’après le Littré l’étymologie du mot pédagogue remonte au lat. paedagogus, qui vient du grec, enfant, et, conduire.
Dans l’antiquité, le pédagogue était le nom donné à l’esclave qui menait à l’école les jeunes garçons. « Accompagnés, quand ils [les jeunes Romains] sortaient, d’un domestique esclave nommé pédagogue, NAUDET, Instit. Mém. acad. inscr. t. IX, p. 418. »
Heureusement, l’acception du terme a évolué et le pédagogue ne s’arrête plus à la porte du savoir, il est là pour donner à l’apprenant l’envie d’ouvrir la porte et d’aller découvrir ce qu’il y a derrière, il est devenu celui qui accompagne dans l’apprentissage. Un bon pédagogue doit montrer le chemin à celui qu’il guide mais pour cela, il doit le maîtriser et l’avoir parcouru plusieurs fois pour en connaitre toutes les embûches et être en mesure de les éviter.
J’animais dernièrement une formation PMP. Durant la dernière journée, j’ai senti chez l’un des participants, un léger agacement lorsque je réexpliquais un sujet pour la troisième fois. Je lui ai donné la parole et il a fini par avouer que ‘c’est bon, on a compris, c’est facile’. J’ai interrogé le groupe, et sur 10 participants, 7 avaient besoin de ce complément d’informations. La morale de cette petite anecdote si fréquente dans les relations de groupe ou d’équipes : ne jamais penser que ce que l’on connait est accessible à tous, car une fois que l’on a compris, l’objet de tant de cauchemars passés, nous paraîtra tellement ‘facile ‘. Lorsque l’on est nommé ‘chef’, on est sensé maîtriser son domaine de compétences, alors cessons de penser que ce qui est acquis est simple à comprendre et souvenons-nous qu’il y a certaines choses que l’on n’a jamais comprises mais qui pour d’autres sont limpides comme de l’eau de roche.

On peut tous apprendre à cuisiner’ prétend Gusteau dans ‘Ratatouille’. Peut-être mais contrairement à Gusteau, je ne pense pas que tout le monde puisse tout apprendre, mais tout le monde peut apprendre en fonction de ses capacités.
Bien sûr, et heureusement, il y aura des chefs cuisiniers, des seconds, des apprentis et des serveuses avec des niveaux de responsabilités différents, des t^ches différentes mais, au moins, tout le monde aura sa place. Chacun sera au bon endroit car dans toute entreprise, dans toute équipe, chacun a sa place à trouver et comprendre et accepter sa tâche est primordial pour le succès du projet.
Si le chef fait une très bonne cuisine mais que personne ne la sert, à quoi bon ? Si personne ne nettoie la cuisine, la salle, ne fait les comptes, ne gère la publicité, les commandes…à quoi servira la bonne cuisine préparée par ce fabuleux chef. Il ne peut raisonnablement pas tout faire tout seul, du moins pas très longtemps.
Soyons, de vrais pédagogues et accompagnons nos équipes en prenant le temps de bien communiquer pour que chacun comprenne son rôle et trouve sa place. Ne restons pas à la porte du savoir, franchissons la.

Laissez votre message